Co-enseignants mais pas interchangeables

L’une des questions que nous avions anticipées lors de notre réflexion sur le projet de co-enseignement était de savoir ce qu’il fallait faire si l’un d’entre nous était absent. Prendre l’autre classe en charge, ne pas faire la séance ? 

Il y a quelques semaines, Valérie, notre enseignante de la classe ordinaire a dû s’absenter une matinée. Nous avions préparé la séance à venir et tout était prêt. Nous avons conjointement décidé que Grégory pourrait prendre en charge l’intégralité de la séance de lecture (en codant en LPC en plus pour les élèves malentendants). Grégory s’est donc porté volontaire auprès du directeur pour s’occuper de toute une classe, en plus de la sienne…

La séance s’est à peu près bien déroulée même si la gestion d’une classe complète avec plusieurs enfants à besoins éducatifs particuliers (quatre en l’occurrence) n’est pas simple et que l’absence du co-enseignant s’est faite ressentir en terme de qualité d’enseignement par rapport à ce que nous pouvons faire habituellement.

Entre nous, le bilan est évident : nous ne pouvons pas gérer aussi efficacement une séance de lecture si nous ne sommes pas deux avec les élèves de l’ULIS. Les élèves de l’ULIS se retrouvent alors en difficulté voire même en souffrance. Nous provoquons l’effet opposé à ce que nous cherchons par le co-enseignement. L’un des avantages de notre dispositif par rapport à une inclusion classique est justement une prise en charge des élèves d’ULIS plus rapprochée et plus généralement une baisse du ratio élèves/enseignant.

Mais le point de vue extérieur peut être bien différent. En effet ayant vu qu’on pouvait reprendre la séance seul, cela veut peut-être dire que nous sommes interchangeables et nous résolvons ainsi les problèmes de remplacement en cas d’absence : pas d’élèves à répartir… ! Mais ceci se fait au mépris de la qualité de l’enseignement et des élèves qui en ont le plus besoins. Cette situation doit rester vraiment exceptionnelle. Les enseignants de l’école doivent effectivement prendre en charge les élèves de la classe mais pas un seul enseignant et encore moins un enseignant de classe spécialisée.

Notre travail de co-enseignement auprès des élèves n’est pas une façon de nous rendre interchangeables et de faire de nous des remplaçants de dernière minute. Il est justement destiné à améliorer les conditions d’enseignement.

Pour autant, dans la préparation des séances, il nous arrive d’inverser nos rôles pendant les séances afin de montrer à tous les élèves que nous sommes capables de prendre en charge tous les groupes d’élèves quel que soit le niveau.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s