Qu’est-ce qui tombe dans l’oreille d’un sourd ?

La question de savoir ce qu’entendent les personnes malentendantes ou sourdes revient souvent dans les conversations dès lors qu’on apprend que vous travaillez justement avec des enfants sourds ou malentendant. Alors il n’est pas rare que je me perde dans mes explications. Alors je me suis mis en recherche de pistes audios pour mieux l’expliquer… A vous de prêter d’y prêter une oreille attentive ! Je vous laisse simplement imaginer les difficultés que peuvent avoir ces élèves en classe.

Je vous propose un article en trois parties. Si vous êtes à l’aise avec l’une d’elle, passez directement à la suivante.

  1. Comment fonctionne une oreille ?
  2. Les différents niveaux de surdité.
  3. A quoi ressemble une perte auditive légère, moyenne ou sévère ?

A chaque fois une petite vidéo (qui vaut mieux qu’un long discours théorique) pour comprendre.

Un petit pré-requis : comment fonctionne une oreille ?

Je vous propose d’abord une vidéo extrêmement simple sur le système auditif pour comprendre comment fonctionne notre oreille. Mais si vous savez comment elle fonctionne, passer à l’étape suivante.

La vidéo nous explique donc que les problèmes auditifs peuvent intervenir soit au niveau de l’oreille moyenne, soit au niveau de l’interne.

Avant de continuer, je fais une petite transposition de terme par rapport à la vidéo :

J’appellerai

  • « Surdité de transmission », ce que la vidéo appelle « surdité de conduction »
  • « Surdité de perception », ce que la vidéo appelle « surdité neurosensorielle »

Les différents niveaux de surdité

Pour bien comprendre ce qu’est la surdité, je vous propose de regarder cette vidéo de « TITI & LULU », très bien expliquée. Mais là encore, si vous êtes à l’aise avec  cette notion, alors passez votre chemin et allez à l’étape suivante…

La surdité peut être légère, moyenne, sévère ou profonde. Ces mesures sont obtenues par un examen appelé audiogramme tonal réalisé par un médecin ORL.

  • Déficience auditive légère : la perte tonale moyenne est comprise entre 21 et 40 dB.
  • Déficience auditive moyenne : la perte tonale moyenne est comprise entre 41 et 70 dB.
  • Déficience auditive sévère : la perte tonale moyenne est comprise entre 71 et 90 dB.
  • Déficience auditive profonde : la perte tonale moyenne est comprise entre 91 et 100 (premier degré), entre 101 et 110 dB (deuxième degré), entre 111 et 119 dB (troisième degré). Aucune perception de la parole.
  • Déficience auditive totale ou cophose : la perte moyenne est de 120 dB.

Mais cette unité en décibel (qui est le logarithme d’un rapport de puissance) ne nous permet pas vraiment de comprendre à quoi correspond ces différentes auditions. Alors, voici maintenant quelques fichiers audios afin de se faire une idée :

 A quoi ressemble une perte auditive légère, moyenne où sévère ?

Imaginez un morceau de musique** classique :

Avec une bonne audition (certain écrirait « normale »)

Avec une surdité légère :

Avec une surdité moyenne :

Avec une surdité sévère :

 

Qu’est-ce qu’on entend avec un implant cochléaire

Il s’agit bien sur d’une simulation mais elle donne une bonne idée de ce qu’un personne peut entendre avec un implant avec un nombre de canaux (channels) variables. Plus le nombre de canaux est important plus il est possible de simuler un plus grand nombre de fréquences.

Cette fois, pas de bande audio

 

 

*************

Les extraits musicaux proposés proviennent du site http://www.hear-it.org/fr/. Ils ne sont pas téléchargés sur ce blog.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s